Bleu Blanc Sexe
Publié le - 981 clics -

Nos soirées BDSM au Moon City

Si vous n’avez pas visité ce club durant tout votre parcours de libertinage, alors vous ratez une belle occasion de ressentir un plaisir comme jamais auparavant dans une ambiance indienne et des soirées à thèmes géniaux. Passionnés des clubs libertins pour leur philosophie enlevant toute hypocrisie et mettant à nu l’homme et tous ses désirs enfouis, ma femme et moi parcourrons les clubs libertins pour vivre chaque fois une nouvelle expérience. C’est ainsi qu’après avoir entendu parler de ce club libertin Moon city basé dans la région parisienne, nous nous attelâmes pour y faire un saut et surtout découvrir comment devait être l’ambiance dans un club échangiste et BDSM de 1200 mètres carrés. Au cœur du département 75, cet endroit est sans aucun doute une oasis de plaisirs.

Nous attendîmes avant tout un samedi soir, au moment où l’endroit pourrait invraisemblablement atteindre le maximum de personnes pour enfin faire notre apparition et qu’elle ne fut pas notre surprise lorsque nous palpâmes cette ambiance sensuelle et voluptueuse qui entourait cette effusion de désirs et de pulsions. Dans un cadre festif et amusant tout en restant aguichant avec des tenues sexy et totalement adaptées au thème de la soirée, nous intégrâmes assez facilement ce monde fou qui dansait tout autour de nous. De plus, il y avait des scènes de BDSM, un fantasme que je partage avec ma femme et que nous aimons particulièrement. Dans Moon city, nous sommes tombés amoureux de toutes ces personnes qui vivaient l’esprit libertin dans 10 salons coquins dont disposait l’endroit.

Par ailleurs, dans le département 75, ce club demeurait une véritable fontaine jouvence dans laquelle sur les deux niveaux tout le monde s’amusait sans complexe. Nous partîmes au niveau d’une des trois salles d’eau et Moon city nous montrait une tout autre atmosphère qui nous poussa à nous débarrasser de nos effets personnels et à plonger dans ce harem. Lorsqu’un couple nous approcha pour un échangisme, nous n’hésitâmes pas et dans un des salons coquins, nous nous amusâmes avant de retourner au bar nous désaltérer, profiter encore un peu et rentrer.